www . alex hogh andersen - france . fr

dernières photos d'Alex
les articles publiés


Que faisiez-vous avant la série Vikings?
J’ai commencé sur la scène à l’âge de 11 ans et j’ai continué dans le théâtre pendant une décennie. J’ai été formé sur scène jusqu’à ce que je commence à travailler devant la caméra à l’âge de 16 ou 17 ans. Avant cela, je jouais dans des comédies musicales.Travailler au théâtre m’a appris toutes les bases d’être professionnel à un très jeune âge. La discipline, la concentration, la confiance et la compréhension de l’importance au travail d’équipe, ce sont que quelques-unes des nombreuses choses qui on fait ce que je suis. Je dois tellement à cette école de théâtre. J’adore le théâtre et j’ai hâte de retourner sur scène quand je serai disponible pour le faire.

Avez-vous fait des recherches sur l’histoire d’Ivar? Est-ce que tout sa est entré dans votre interprétation?
Quand vous faites une pièce d’époque, il y a toujours beaucoup de recherches que vous pouvez et devez faire. Il s’agit surtout de comprendre l’univers de l’émission et dans mon cas, dans cet univers ce sont les contraintes réalistes de mon personnage handicapé. Le fait que Ivar le Désossé a été été l’un des Vikings les plus célèbres, les plus cruels et les plus réussis de tous les temps n’est pas important à savoir. Ce qui est important est de comprendre sa maladie et comment la culture et la société viking ont manipulé les gens de son espèce pour comprendre comment sa vie aurait pu être et ce que cela lui aurait fait physiquement et plus important encore, mentalement. Même si nous représentons des Vikings qui ont plus de 1000 ans, ils n’étaient que des humains. Des humains que nous au 21ème siècle doivent être en mesure de comprendre, sinon ça ne va pas être intéressant.

Comment canaliser quelqu’un comme Ivar? Dans quoi puisez-vous pour interpréter le personnage?
Ce n’est vraiment pas si difficile. Tout ce que vous devez comprendre, c’est qui il est et d’où il vient. Je ressens de la peine pour lui et je vois un enfant blessé et brisé à l’extérieur comme à l’intérieur, compensant tous les jours de ses conditions de vie injustes. Je vois à travers toutes les choses terribles qu’il fait et ne le juge pas, mais je fais de mon mieux pour le défendre et l’équilibrer en tant que personnage, le gardant en trois dimensions. Michael Hirst et moi discutons constamment d’Ivar, et je suis incroyablement reconnaissant de pouvoir avoir mon mot à dire dans tout ça. C’est une expérience d’apprentissage en tant qu’acteur.

Penses-tu qu’Ivar est fou?
Eh bien, je sais que je serais fou si j’avais une douleur constante et que j’avais été forcée de vivre seule dans une culture viking qui n’intégrais pas tout simplement ma maladie. C’est tellement injuste. Travailler avec ses limites tous les jours a été une révélation et j’ai le plus profond respect pour les gens qui luttent contre une telle maladie tous les jours.

Ivar est un rôle très exigeant physiquement, d’une manière différente des exigences physiques habituelles. Comment vous entraînez-vous pour ça?
Première étape: Passer la journée à sautiller au gymnase.La deuxième étape consiste à ramper dans votre chambre d’hôtel pendant un mois et à pratiquer, pratiquer, pratiquer. J’ai appris beaucoup de ces mouvements en regardant des documentaires sur des personnes qui souffrent de la maladie des os fragiles et en étudiant comment elles se déplacent dans leur vie quotidienne. J’ai des journées incroyablement amusantes et difficiles sur le plateau où le haut de mon corps est complètement détruit après 10 heures passées à ramper dans la boue froide au sommet d’une montagne, mais j’ai aussi des jours où je suis le seul à m’asseoir confortablement dans une chaise. C’est un total gagnant / gagnant.

Ragnar a dit à Ivar que son handicap apparent pourrait être une source de grande force. Pensez-vous qu’Ivar a pris cela à cœur et a commencé à
l’utiliser?

Je veux dire, si Ragnar te dit quelque chose, tu ferais mieux d’écouter, non?! Je pense qu’Ivar a vraiment pris ça à cœur, peut-être un peu trop. Son interprétation des mots de Ragnar est plus extrême, directe et mortelle de ce que c’était censé être.Ivar est sur le point de déchirer la famille à cause de ces mots qui ont finalement donné à Ivar la connaissance et la confiance nécessaires pour devenir aussi fort qu’il l’a été. Je ne crois pas que Ragnar aurait approuvé tous les choix faits par Ivar, mais je pense sincèrement qu’il serait toujours fier de lui.

Comment a été cette saison sans Travis? Le dynamisme sur le plateau a-t-il changé parmi les “Fils de Ragnar”?
C’est toujours le meilleur travail au monde et l’ambiance sur le plateau est toujours excellente. Il y a beaucoup moins de batailles alimentaires et de farces, donc il a manqué, mais surtout parce qu’il est un acteur extraordinaire et que c’est une expérience d’apprentissage qui l’accompagne. Le dynamisme sur l’ensemble est toujours le même: un son léger et amusant tout en filmant toutes ces choses sombres, lourdes et sérieuses. Je pense qu’il est essentiel de garder les esprits élevés – surtout quand vous devez ramper à travers les bois et la boue dans les bois profonds en Janvier.

Qu’aimeriez-vous voir venir pour Ivar?
Je voudrais le voir mûrir, se détendre un peu plus et croire en ses capacités afin qu’il ne se sente pas obligé de faire ses preuves tout le temps.
Là encore, c’est tous des éléments clés de son personnage et une lutte constante pour lui, ce qui, je pense, maintient cette puissance d’un homme un peu brisée à l’intérieur. Alors peut-être juste une histoire d’amour? S’il y a un personnage de la série qui mérite un peu d’amour, je vote Ivar. Ou peut-être juste une séquence de rêve dans laquelle il court sur des jambes saines dans un champ de fleurs, riant d’une oreille à l’autre au ralenti … tout comme la cerise sur le gâteau.

Qu’aimeriez-vous voir venir pour Alex après Vikings?
J’aimerais refaire du théâtre. La connexion en direct avec le public est une expérience de vie si profonde. J’aimerais aussi travailler au Danemark. Nous avons des gens incroyablement talentueux ici et travailler dans ma langue maternelle est quelque chose qui me manque vraiment.Avec déjà mentionné, j’aimerais explorer le genre plus indépendant.C’est très simple; J’ai toujours été orienté vers les défis, donc plus le défi est grand, mieux c’est. Je préférerais représenter un soutien d’une drag queen dans un Indépendant qu’un héros principal stéréotypé dans un blockbuster.

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter pour vos fans et fans de la série?
J’espère vraiment que vous apprécierez le spectacle. C’est tellement amusant de tourner même si les conditions peuvent être une douleur et une galère, littéralement. J’ai le privilège de travailler avec la plus grande équipe et j’espère que le plaisir que nous avons sur le plateau se voit à travers notre travail à l’écran. C’est juste une grande expérience de donner de la vie à un estropié badass. Cela arrive trop rarement.

Emmys.org

Interview traduite par mes soins. Merci de créditer le site si vous le partagez.