www . alex hogh andersen - france . fr

dernières photos d'Alex
les articles publiés

Message posté par Angy le 20 Jan 2018

Alex a été interviewé par Emmys Magazine à propos de son rôle d’Ivar dans la série Vikings

Que faisiez-vous avant la série Vikings?
J’ai commencé sur la scène à l’âge de 11 ans et j’ai continué dans le théâtre pendant une décennie. J’ai été formé sur scène jusqu’à ce que je commence à travailler devant la caméra à l’âge de 16 ou 17 ans. Avant cela, je jouais dans des comédies musicales.Travailler au théâtre m’a appris toutes les bases d’être professionnel à un très jeune âge. La discipline, la concentration, la confiance et la compréhension de l’importance au travail d’équipe, ce sont que quelques-unes des nombreuses choses qui on fait ce que je suis. Je dois tellement à cette école de théâtre. J’adore le théâtre et j’ai hâte de retourner sur scène quand je serai disponible pour le faire.

Avez-vous fait des recherches sur l’histoire d’Ivar? Est-ce que tout sa est entré dans votre interprétation?
Quand vous faites une pièce d’époque, il y a toujours beaucoup de recherches que vous pouvez et devez faire. Il s’agit surtout de comprendre l’univers de l’émission et dans mon cas, dans cet univers ce sont les contraintes réalistes de mon personnage handicapé. Le fait que Ivar le Désossé a été été l’un des Vikings les plus célèbres, les plus cruels et les plus réussis de tous les temps n’est pas important à savoir. Ce qui est important est de comprendre sa maladie et comment la culture et la société viking ont manipulé les gens de son espèce pour comprendre comment sa vie aurait pu être et ce que cela lui aurait fait physiquement et plus important encore, mentalement. Même si nous représentons des Vikings qui ont plus de 1000 ans, ils n’étaient que des humains. Des humains que nous au 21ème siècle doivent être en mesure de comprendre, sinon ça ne va pas être intéressant.

Comment canaliser quelqu’un comme Ivar? Dans quoi puisez-vous pour interpréter le personnage?
Ce n’est vraiment pas si difficile. Tout ce que vous devez comprendre, c’est qui il est et d’où il vient. Je ressens de la peine pour lui et je vois un enfant blessé et brisé à l’extérieur comme à l’intérieur, compensant tous les jours de ses conditions de vie injustes. Je vois à travers toutes les choses terribles qu’il fait et ne le juge pas, mais je fais de mon mieux pour le défendre et l’équilibrer en tant que personnage, le gardant en trois dimensions. Michael Hirst et moi discutons constamment d’Ivar, et je suis incroyablement reconnaissant de pouvoir avoir mon mot à dire dans tout ça. C’est une expérience d’apprentissage en tant qu’acteur.

Lire la suite